Aller au contenu principal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Recherche et prestations de services

La non-demande aux droits et services de l'Etat social

Une ethnographie de la critique subalterne

Depuis quelques années, les recherches sur le non-recours aux droits se sont développées dans les champs de la psychologie sociale, de la sociologie et des sciences politiques. Ces recherches sont à situer dans le contexte plus large des débats autour de l’efficacité et de l’efficience des politiques sociales, qui nourrissent les débats sur la transformation des États sociaux. Elles ont comme point commun de chercher à révéler les dysfonctionnements des politiques sociales, soit l’inefficacité des dispositifs.

A partir de ces études, des typologies explicatives ont été développées et des formes de recours identifiées. On parle dès lors de non-connaissance, de non-réception ou encore de non-demande.

Présentation de la recherche

La recherche doctorale La non-demande aux droits et services de l’État social: une ethnographie de la critique subalterne vise à comprendre les raisons pour lesquelles certaines personnes renoncent ou refusent de bénéficier d’une partie des prestations auxquelles elles ont droit. À partir du point de vue des personnes en situation, ce projet cherche à répondre à la question suivante : de quoi la non-demande est-elle la critique?

Pour atteindre cet objectif, 18 mois de terrain ethnographique ont été effectués dans différentes structures afin d’entrer en contact avec des personnes qui ne recouraient pas, en partie, à leurs droits.

La compréhension du rapport aux droits des individus semble être une piste féconde pour identifier en quoi, comment, et pourquoi les réponses politiques à des problèmes sociaux ne sont pas ou pas toujours en adéquation avec les systèmes de valeurs et de normes des personnes qui sont destinataires de ces politiques.

Étudier le non-recours a donc son importance autant pour la recherche en travail social, car il permet d’interroger le sens et la pertinence des prestations pour leurs publics, qu’une importance pour le travail social en mettant en lumière les formes de résistance et d’adhésion des individus avec les droits et les institutions d’encadrement et d’accompagnement.

Durée du projet

2016 à 2021

Type de recherche

Recherche libre

Financement

HES-SO (bourse de relève) (2020-2021)

Centre LIVES (2016-2019)

Mots clefs

Critique, Droits sociaux, Ethnographie, Non-recours

Responsable·s de projet à la HETS Fribourg

Frédérique Leresche

Collaboratrice scientifique HES

+41 26 429 62 56

Équipe de projet

Jean-Michel Bonvin (directeur) Université de Genève

Territoire de la recherche

Suisse romande

Langue·s

Français

Vous avez des questions? Contactez-nous!

Frédérique Leresche

Collaboratrice scientifique HES

Bureau : 5.01
+41 26 429 62 56
Plus d'information