Aller au contenu principal

Recherche et prestations de services

Le « sans-abrisme » au féminin dans les cantons de Vaud et Fribourg

Le « sans-abrisme » au féminin dans les cantons de Vaud et Fribourg : comprendre les besoins des femmes en précarité résidentielle pour y apporter des réponses innovantes.

Cette recherche vise à appréhender les réalités et besoins spécifiques des femmes en situation de précarité résidentielle dans deux cantons romands (Fribourg et Vaud), de manière à identifier des pistes d’accompagnement innovantes qui soient plus adaptées à leurs besoins. A partir de parcours commentés (walking interview) et d’entretiens biographiques qui utilisent les calendriers de vie, nous chercherons à comprendre pourquoi et comment certaines bénéficiaires potentielles n’utilisent pas le dispositif existant et quels sont leurs besoins. L’objectif de cette recherche exploratoire est de poser les bases d’une recherche de plus grande ampleur sur les spécificités et besoins des femmes en situation de précarité résidentielle.

En effet, les recherches menées en Europe ou au Québec qui portent sur la dimension genrée du sans-abrisme s’accordent toutes le fait qu’il est aujourd’hui nécessaire de produire des connaissances sur les spécificités du sans-abrisme des femmes pour comprendre comment aborder ce phénomène à l’intersection de plusieurs dimensions. S’il est aujourd’hui admis que les femmes sans domicile fixe ou en situation de précarité résidentielle n’investissent pas de la même manière la rue que les hommes, on sait encore peu de choses sur leurs besoins spécifiques, les stratégies qu’elles mettent en place et le sens qu’elles donnent à leurs pratiques.

En Suisse, certaines structures proposent des dispositifs à destination de ce public, comme des étages séparés dans les hébergements d’urgence, des logements de transition, des accès différenciés aux services, ou encore des critères d’accès allégés en raison de leur vulnérabilité (liée à leur sexe ou au fait qu’elles ont des enfants). Mais les quelques statistiques à disposition font le même constat d’un faible taux de présence des femmes par rapport aux hommes. Pourtant, leur invisibilisation des dispositifs ne signifie pas qu’elles ne sont pas concernées par la précarité résidentielle. Au contraire, la recherche montre que le genre est un facteur de vulnérabilité sociale qui impacte fortement l’accès à un logement stable. Cette recherche exploratoire a donc comme objectif d’investiguer cette dimension.

Durée du projet

2023 à 2024

Type de recherche

Recherche libre

Financement

Recherche et Innovation HES-SO, appel Gendered Innovation 2023

Mots clefs

Femmes, Précarité, sans abrisme

Responsable·s de projet à la HETS Fribourg

Frédérique Leresche

Collaboratrice scientifique HES

+41 26 429 62 56

Annamaria Colombo

Professeure HES ordinaire/Doyenne recherche appliquée et développement

+41 26 429 62 84

Équipe de projet

Giada De Coulon, Collaboratrice scientifique HES
Lorena Molnar, UNIL

Partenaires

La Tuile (FR), Banc Public (FR), Fondation Mère Sofia (VD), Le Relais (VD), le TSHM de Bulle (FR)

Territoire de la recherche

Suisse romande, cantons de Vaud et Fribourg

Vous avez des questions? Contactez-nous!

Frédérique Leresche

Collaboratrice scientifique HES

Bureau : 5.55
+41 26 429 62 56
Plus d'informations

Annamaria Colombo

Professeure HES ordinaire/Doyenne recherche appliquée et développement

Bureau : 5.08
+41 26 429 62 84
Plus d'informations